Savoir dire non

Aujourd’hui nous sommes très vite dépassés par la charge de  travail. Au bureau la productivité est vite au plus bas. Tirant les leçon de ma propore expérience j’ai vu que le mot « non » avait aussi un pouvoir non négligeable. Savoir dire non n’est pas du tout facile dans la culture africaine où il faut toujours aider, donner, partager. Pourtant savoir dire non ouvre plus de place pour dire oui. Et surtout pour dire oui à des choses plus importantes et plus utiles.

Oser dire non à des tâches que quelqu’un d’autre peut bien faire: Cette année je l’ai expérimenté et mon emploi du temps s’en est trouvé amélioré. Dans ces conditions on a le temps de faire des travaux avec plus de valeur ajoutée et  que nous sommes seuls à  pouvoir faire. L’entreprise gagne, le travailleur aussi. C’est aussi un moyen de développer ses collaborateurs sans toutefois les noyer.

Dire non aux mauvaises habitudes: L’habitude est une seconde nature dit-on. Quand on accepte de faire des choses qui sont faciles, appréciables mais mauvaises  pour nous, nous créons notre nature ainsi et  nous nous éloignons de nos ambitions et de la réussite. Ces habitudes peuvent être nuisibles pour notre santé, notre productivité et notre succès. L’excès d’alcool, la cigarette, la télévision, la procrastination… Refuser ces habitudes créé des opportunités pour faire du sport, se former, se reposer, se ressourcer, passer du temps avec la famille…

Non aux priorités des autres: Les pritorités des autres ne sont pas forcément les notres. Si vous acceptez tout ce qui vient des autres vous ne suivez plus vos plans et vous irez à la dérive. Il faut pouvoir dire non sans regret.

Dire non aux sollicitations financières. C’est très délicat comme sujet sous nos cieux. Les travailleurs sont sous une pression constante de la famille très élargie et sans limite. Les demandes d’argent sont sans limite chaque fin de mois. Et si vous faites la somme de tout ce qu’on vous demande, elle dépasse largement votre revenu. Vous ne pourrez donc jamais satisfaire toutes ces attentes. Que vous donniez ou non, ce sera les mêmes commentaires. A vous de choisir. Vous pourrez ainsi rester maitre de votre budget et mieux affecter vos ressources.

Publicités

Une réflexion sur “Savoir dire non

  1. A reblogué ceci sur Le blog de Bob KINGBOet a ajouté:
    De part mon experience j’ai appris et appliqué une formule anglo-saxonne qui résume bien tout cela: »Managing exceptations ».En effet il faut savoir dire non aux taches suplémentaires, qui vous retarderont en plus au final c’est vous qui allez passer pour quelqu’un de non productif. Paradoxal, non? Mais le plus difficile est de savoir dire non sans heurter la sensibilité de certaines personnes qui pensent que vous êtes leur obligé, ou que vous leur devez quelque chose

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s